Installation – « La Croix du Sud »

6 novembre 2017 § Poster un commentaire

Philippe Pitet - Installation La Croix du Sud

– Note d’intention // Note of intent

Préambule // Preamble
Cette installation : « La Croix du Sud » est une nouvelle étape dans mon travail de recherche sur la mémoire « de l’intime au collectif ».
Elle a été produite lors de la résidence « MécaniqueS sérendipiennes » dans le cadre de l’opération « Bricodrama » à l’Atelier TA en septembre 2017 et présenté lors de l’exposition qui a suivi en octobre.
Un protocole particulier a été mis en œuvre pour sa production, il s’agissait ici de n’utiliser que des matériaux de récupération collectés en début de résidence et posés sur l’établi et l’espace de travail qui ont accueillis la fabrication de cette installation. Les outils étaient aussi ceux qui se trouvait à ma disposition sur l’établi, provoquant ainsi des contrainte et des des réactivités sérendipiennes…

This installation: « La Croix du Sud » is a new step in my research work on the memory « from the intimate to the collective ».
It was produced during the « MécaniqueS sérendipiennes » creative residency as part of the « Bricodrama » operation at Atelier TA in September 2017 and shown during the exhibition that followed in October.
A particular protocol was implemented for its production, it was here to use only recovery materials collected at the beginning of creative residency, and/or placed and dropped on the workbench and the workspace that welcomed the manufacture of this installation.

The tools were also those that were at my disposal on the bench, causing restrictions,constriction and serendipian reactivities …

Philippe Pitet - Installation La Croix du Sud

Installation La Croix du Sud sortie de construction en atelier (Atelier TA) – Septembre 2017

« Se souvenir des mots de son enfance »
Cette installation puise avant tout dans ma mémoire personnelle et intime.
Histoire
Mon grand père maternel, jeune ouvrier aux usines Latéocère au tournant des années ’10 et ’20 du XXe siècle, prend des cours du soir de dessins mécanique et architecture à l’école des Beaux-Arts de Toulouse.
Il devient ouvrier spécialisé sur les lignes de constructions des premiers avions produits par société Latécoère, puis entre rapidement dans le petit cercle fermé du personnel navigant sur les Lignes Latécoère (« Aéropostale »).
Bien qu’après avoir fondé une famille il bifurqua vers une autre vie moins trépidante, il en garda de forts souvenirs constitutifs de sa personnalité.
Mémoire
Des souvenirs qui se mêlent intimement aux souvenirs collectifs de sa ville : Toulouse, depuis plus d’un siècle à présent
Des souvenirs qu’il transmît à sa progéniture et ses petits-enfants avant sa mort. Ainsi, pour ma part je suis parti d’un postulat de souvenir de souvenirs.
Cette installation « La Croix du Sud » est un objet qui interroge cette mémoire. Tant par sa fragilité – construction à base de matériaux de récupérations et mouvements mécaniques difficiles -, que par son aspect purement formel – une croix plantée à l’envers, comme un aéroplane le nez planté dans le sol.
« Croix du Sud » était le nom trivial de l’hydravion « Latécoère 300 », aux commande duquel l’aviateur jean Mermoz et son équipage trouva la mort au milieu de l’Atlantique Sud.

« Remember the words of childhood »
This installation draws primarily on my personal and intimate memory (recollection).
Story
My maternal grandfather, a young worker at the Latéocère factories at the turn of the ’10s and ’20s of the 20th century, took evening classes in mechanical and architecture design at the School of Fine Arts in Toulouse.
He became a skilled worker on the lines of construction of the first aircraft produced by Latécoère company, then quickly entered the small closed circle of aircrew on the Latécoère Airway (“Aéropostale”).
Although after having founded a family he turned to another life less “line in the fast lane”, he kept strong memories that constructed his own personality.
Memory
Memories that mingle intimately with the collective memory of his city: Toulouse, for more than a century now.
Memories that he passed on to his children and grandchildren before his death. So, for my part, I started from a postulate of memory of memories (or recollation of recollations).
This installation “La Croix du Sud” is an object that questions this memory. Both its fragility – construction based on materials recovery and difficult mechanical movements – than its purely formal appearance – a cross planted upside down, like an airplane nose planted in the ground.
« Croix du Sud » was the trivial name of the « Latécoère 300 » seaplane, which the aviator Jean Mermoz and his crew flyed, and died in the middle of the South Atlantic.

________________________________________________________________________________________

– Dispositif // Device

Technique mixte :
Objets de récupérations – Bois – Métal – Mécanique – Composants et moteur électriques – Lumière – Élastiques – Quincaillerie – Rouages – Roues – Colle – Peinture…
Mixed technics:
Recycled objects – Wood – Metal – Mechanics objects – Components and electric motors – Light – Elastic – Hardware – Wheel – Wheels – Glue – Painting …

________________________________________________________________________________________

– Montages // Settings

« La Croix du Sud » a été produite dans le cadre de la résidence de création de « Bricodrama 2017 » à Toulouse. Cette pièce s’inscrit dans un processus de construction issu de réflexions autour de la Bricologie
Un travail qui prend sa source dans une documentation bibliographique issue d’ouvrages techniques ayant appartenu à mon grand-père.
« La Croix du Sud » was produced and built within of the creative residency « Bricodrama 2017 » in Toulouse. This piece is part of a construction process resulting from reflections around Bricology
A work that has its source in a bibliographic documentation from technical books that belonged to my grandfather.

À noter que les étapes de constructions se sont organisées autour d’un processus sérendipien. Seule l’intention du concept était établit au début du projet, aucun plan concret n’était prévu pour la construction de la pièce.
Note that the building steps were organized through a serendipian process. Only the concept’s intention was established at the beginning of the project, no concrete plan was planned for the construction of the artwork.
La résidence de création ayant accueilli 15 artistes les échanges occasionnés ont aussi influencé le processus en cours de développement.
The creative residency, which hosted 15 artists, has also influenced the process under development.

1e essai de fonctionnement pour l’installation La Croix du Sud :

Voir les autres articles « Installation » – See the other « Installation » posts
HAUT DE PAGE – TOP OF THE PAGE

 

Tagué :

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Installation – « La Croix du Sud » à Philippe Pitet.

Méta