Dessin | Drawing – « Aiga – la cartographie sensible de l’eau (the sensitive mapping of water) »

16 août 2015 Commentaires fermés sur Dessin | Drawing – « Aiga – la cartographie sensible de l’eau (the sensitive mapping of water) »

030-bandeauNageuse

TRAVAIL EN COURS | WORK IN PROGRESS

———-

>>> Nouveau | New <<<
Tirage – pochette d’artiste : « Carnet d’Archiane ». En vente sur ma >>> boutique en ligne [+]
Print – artist’s edition: « Carnet d’Archiane ». For sale on my >>> online shop [+]

———-

Dessins au stylo de Philippe Pitet dans un carnet "Aiga - la cartographie sensible de l'eau" - Jammalet, Tarn - 2012

Dessins au stylo dans un carnet « Aiga – la cartographie sensible de l’eau », Jammalet, Tarn – 2012

À l’été 2011 j’ai ébauché ce labeur entêtant : cartographier sous forme de dessins les zones humides, les plans et les cours d’eau, tous ces lieux de vie où l’être humain pose son empreinte et transforme. Les territoires observés, répertoriés, croqués et donc cartographiés sont ceux de mon environnement domestique, ou de celui que je traverse avec régularité, des confins du Gers aux hauteurs de la Drôme, dans ces territoires du Midi de la France où même la langue occitane se perd. Engagé bien avant que la presse ne s’empare du sujet, ce projet fait écho à « l’anonymisation » et au déclassement des petits cours d’eau ou autres étendues d’eau, tout comme à l’assèchement des zones humides au profit de l’urbanisation. À travers ce travail, je n’engage aucune revendication, je connais les situations complexes du monde agricole, je m’engage uniquement dans un processus du dessin de l’eau et de sa mémoire…
In summer 2011, I thought about a new project : map the lakes, rivers, and all the kind of water bodies. All these places where human kind leaves his marks. From the Gers to the Drôme departements, all these South of France’s territories where the Occitan language is lost. Began before press talk about this subject, I observe with this project : all these little pieces of water in the landscape that lost its names, as the weat areas drying up because urbanization. Through this work I don’t want to make any claim (because all the situations are very complex), but just to draw water and the water’s memory …

Dessins de Philippe Pitet au crayon dans un carnet "Aiga - la cartographie sensible de l'eau" - Romeyer, Die - 2020

Extrait de carnets à Die pour « Aiga – La cartographie sensible de l’eau » – Drôme. Dessin au crayon | Piece of notebooks in Die for « Aiga – The sensitive mapping of water » – Drôme. Pencil drawing

Extrait | excerpt :  » Variation 43°53’33N – 1°23’33E – Alt. 168m « 
[décomposition d’un dessin dans l’eau | breaking down a drawing within water]

Encre de chine vernis sur papier fin
Indian ink varnished on thin paper
Août | August – 2015

Au départ, ces dessins ont eu pour modèles des captures d’écran d’un film familial et personnel de vacances. Des moments anodins autour d’un thème fort : l’eau et sa transformation dans un environnement d’habitat et de constructions récents.
At the beginning, these drawings taken as models some screen shots from a personal and family holiday video. Minor moments within a loud theme: water and its transformation, within a new individuals houses and small buildings landscape.

Fusain vernis sur papier
Charcoal varnished on paper
Août | August – 2015

À travers ces premières séries de dessins j’ai entrepris la déconstruction du processus de fabrication d’un dessin, en partant d’une représentation à l’encre pour aller vers une représentation à la mine de plombs. À l’inverse du mouvement naturel que j’aurais dû faire lors de la composition de ces dessins.
Through these first drawings sets, I tried to break down the act of drawing, beginning with ink works until graphite drawings. Opposite of what I was supossed to do in a classic drawing construction.

Mines de plomb vernis sur papier
Lead pencils varnished on paper
Août | August – 2015

Mais le sujet n’était pas le dessin en lui-même ou la virtuosité de son exécution. Il s’est agit dès le début d’ouvrir un carnet de dessins qui se proposait de garder la mémoire de l’eau dans ces environnements de banlieues pavillonnaires où les zones humides sauvages se trouvent remplacées par des champs de piscines qui puisent leurs contenus dans les nappes phréatiques affleurantes.
But the subject was neither the drawing itself nor its execution’s virtuosity. From the beginning, it was a question of opening a sketchbook that would keep the water’s memory. Water that changes in these suburban environments where the wild wetlands have been replaced by fields of swimming pools that draw their contents from the outcropping water table.

Dessin de Philippe Pitet dans un carnet de recherche du projet Aiga (Tarn)

Croquis de carnet pour le projet Aiga | Sketchbook for the Aiga project – Tarn 2012

Après cette première approche très formelle, j’ai commencé à parcourir les talus, les fossés et les petits ruisseaux de la campagne de mon enfance dans le Tarn, plus précisément entre les villages de Fiac, Cabanès et Briatexte. Tout d’abord autour de la maison familiale que j’avais réinvesti un temps, puis vers le Nord en allant vers Gaillac et vers l’Est en allant dans la Montagne Noire.
After this first very formal approach, I started to walk along the embankments, ditches and small streams of the countryside of my childhood in the Tarn, more precisely between the villages of Fiac, Cabanès and Briatexte. First around the family home, which I had reinvested for a while, then northwards towards Gaillac and eastwards towards the Montagne Noire.

Puis je me suis dirigé dans les plaines littorales du Bas-Languedoc qui longent la côte méditerranéenne, ainsi que les contreforts Sud du Massif-Central. J’ai fini par ouvrir une multitude de carnets dans le même temps, sachant que je n’en terminerais peut-être aucun, comme une boulimie de traits de feutres et de crayons.
Then I moved on to the coastal plains of the Bas-Languedoc along the Mediterranean coast, and the southern foothills of the Massif-Central. I have opened a lot of notebooks at the same time, knowing that I might not finish any of them, as if I had a greed of felt-tip and pencil strokes that I could not satisfy.

aigaphotodetravailacc80diePhotographies extraites des carnets de dessins, à Die dans la Drôme – décembre 2019

Cette série continue donc depuis plusieurs années.
Therefore this series has been going on for several years.

Après être passé par le Tarn, l’Aveyron, l’Aude et l’Hérault, à l’été 2018 j’ai posé mes carnets et mes crayons dans ce magnifique pays Diois dans la Drôme, au pied du massif du Vercors, à l’extrême Nord-Est de l’aire de la culture Occitane qui m’est si chère.
After a journey in the Tarn, Aveyron, Aude and Hérault areas, at the early summer 2018 I put my sketchbooks and my pencils in this magnificent Diois country within the French department of Drôme, below the Vercors massif, in the extreme North-East of the Occitan culture area. which is so dear to me.

Dessins au stylo de Philippe Pitet dans un carnet "Aiga - la cartographie sensible de l'eau" - Romeyer, Die - 2020

Extrait de carnets de notes autour de la Meyrosse pour « Aiga – La cartographie sensible de l’eau » Die – Drôme | Piece of notebooks around the Meyrosse for « Aiga – The sensitive mapping of water » Die – Drôme

Tirage – pochette d’artiste : « Carnet d’Archiane », dessins au feutre dans le cadre du projet « Aiga, la cartographie sensible de l’eau », parution 2019, tirage limité et numéroté.
En vente sur ma >>> boutique en ligne [+]
Print – artist’s edition: « Carnet d’Archiane », felt pen drawings for the project « Aiga, la cartographie sensible de l’eau », 2019, limited and numbered edition.
For sale on my >>> online shop [+]

« Aiga – La cartographie sensible de l’eau » reçoit le soutien de Combustible pour son développement.
« Aiga – The sensitive mapping of water » receives support from Combustible for its development.

Formellement en exposition, ce travail se conçoit comme le déploiement dans un environnement sonore d’objets dessinés numérisés et géographiquement localisés puis restitués sur impression à l’encre ou en vidéogramme. Au cours de mes recherches, j’ai non seulement « croqué » les surfaces de l’eau et les infrastructures attenantes (naturelles comme humaines), mais aussi documenté avec des enregistrements sonores qui font échos à l’image statique du dessin ou semi-animée de la vidéo
The exhibition’s shape of this work is conceived as the deployment of drawn objects digitized with geographic location then printed or on video medium, in a sound environment. All along my researches, I not only « sketched » the surfaces of the water and the adjoining infrastructures (natural as well as human), but also documented them with sound recordings that echo the static image of the drawing or the « half-animated » on the video.

Les séries de dessins dans les carnets, sont organisés comme des parcours sur une zone précise. Ils sont datés et ont les attributs géographes de l’endroit du croquis, dessin, pochoir… D’où, malgré l’abstraction du rendu, l’idée de la cartographie prend forme et interroge l’interaction de l’homme et de l’eau tout autant que sa mémoire.
The drawings series in the notebooks are organised as routes through a specific area. They are dated and have the geographical attributes of the place of the sketch, drawing, stencil… Therefore, despite the abstraction of the rendering, the idea of cartography takes shape and questions the interaction of man and water as well as its memory.

Revenir aux  dessins – Back to drawings
HAUT DE PAGE – TOP OF THE PAGE

Tagué :

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Dessin | Drawing – « Aiga – la cartographie sensible de l’eau (the sensitive mapping of water) » à Philippe Pitet.

Méta