17.05.2021 – Chronique du lundi

17 mai 2021 § Poster un commentaire

Que d’eau, que d’eau !

Hier matin sous la pluie froide dans la vallée, à peine réveillés Thérèse [+] et moi, le nez dans nos café et thé respectifs, les yeux vers La Croix de Justin noyée dans les nuages bien bas, le son de la radio d’état où la voix insupportable d’un philosophe de salon aux allures de jeune premier défraîchi a failli nous gâcher le plaisir d’être si bien dans ce doux pays Diois niché aux confins Nord-Est de la culture occitane.

Je ne sais pas pourquoi amies et amis internautes je vous raconte cela pour commencer cette nouvelle Chronique du lundi. Mais tout d’abord permettez-moi de vous souhaiter bien le bonjour en ce lundi 17 mai 2021 !

Oui vraiment, je ne sais pas pourquoi j’ai ainsi commencé mon texte ce matin, 24 heures après avoir entendu Enthoven le jeune, l’homme à la voix un peu perverse et totalement narcissique qui parlait de son nouveau livre dont le peu d’extraits entendus augurait d’une bonne rédaction de 6e un peu pipi caca zizi. Un philosophe de média qui exposait évidemment tout et son contraire sur la radio voix de son maître dont les éditorialistes en mode soumission totale, quasiment sexuelle, brossait le poil dans le bon sens de l’enfant prodige du monde merveilleux de la bourgeoisie dominante et bien pensante.

Enfin, vous l’aurez déjà compris, quand j’écris que je ne sais pas pourquoi j’ai commencé l’écriture de cette nouvelle chronique ainsi, c’est vite dit… Je sais bien que c’est une manière détournée de vous entretenir une nième fois de ce grand cirque médiatique qui transforme l’info en propagande nauséeuse profitant de la confusion des genres entre sérieux obligé et amusement de bon aloi dans les temps de cerveaux disponibles.

Bon je vous le concède, j’ai toujours eu tendance à lire d’autres journaux que Le Figaro et il y a longtemps que je ne regarde plus trop la télévision, en fait dès la fin des années 90 car je n’ai plus de télé depuis. Je suis tout à fait d’accord avec Bourdieu [+] lorsqu’il s’agit de disserter sur le monde merveilleux du petit écran. Pour tout avouer : de télévision je ne regarde en replay que les série d’Arte. En ce qui concerne la radio j’ai longtemps écouté France-Culture, mais plus trop non plus à présent à part les émissions sur les sciences et l’histoire (ou encore sur les trucs bizarres ou underground), j’essaye plutôt d’écouter des radios libres locales (et pour cause, dirais-je pour celles et ceux qui me connaissent).
Bref je n’ai pas été pris dans la frénésie droitière des agitateurs et agitatrices qui montent l’opinion publique vers des sommets insondables.

Et d’ailleurs toutes ces constructions ne fonctionnent que parce que l’abstention est un vote largement majoritaire pour la plupart des scrutins. Et quand il n’est pas majoritaire il est tout de même écrasant.
Comme l’expliquait très récemment le magazine Frustration [+], l’Huma, journal qu’il m’arrive de lire aussi, à fait un très bon sondage [+] en contrepoint qui montre bien que la population lumpen-prolétarienne n’est pas du tout fascisée et que les idées de progrès continuent à irriguer les esprits, n’en déplaise à nos joyeuses et joyeux éditorialistes thuriféraires du bloc bourgeois bien pensant.
Je vois même, sur les plateformes de réseaux sociaux, de plus en plus d’animatrices et d’animateurs sociaux, issu·e·s de l’immigration soutenir des politiques hyper conservatrices par opportunisme et clientélisme autant qu’imbécilité pour brosser le poil dans le bon sens des édiles locaux bien réacs. Le miracle des algorithmes qui pourrait nous laisser penser que le monde numérique est le monde réel.

Bon je vais m’arrêter de disserter sur les manipulations crapuleuses systémiques de l’information et sur leurs corollaires algorithmiques. On est bien loin de la raison prônée par notre plus trop jeune philosophe de gôche du début de cette présente élucubration éditoriale… Faites ce que je dis pas ce que je fais, sacré philosophie !

Dans cette perspective, j’aurais pu aussi parler de la situation chez mes amies colombiennes et amis colombiens ou encore en Palestine et en Israël. Mais des larmes amères coulent sur mes joues, tellement l’extrême droite exerce ses exactions grossières partout sur Terre quand elle est au pouvoir.
Il est fort heureux que parfois dans ce monde les bonnes nouvelles du progrès arrivent malgré la pandémie, comme celles qui nous viennent du Chili ou de Bolivie (lire un peu de Monde Diplo [+]).

Je pourrais encore vous parler d’art, c’est quand même un peu le but de cette suite de chroniques hebdomadaires.
Alors si on s’attend à l’imminence de l’ouverture des lieux de cultures en France dès cette semaine, on ne peut que déplorer les évacuations des occupations des théâtres et autres un peu partout en France. La lutte pour toutes et tous s’arrêtera donc à la porte de l’intérêt propre aux structures. Mais pouvions nous nous attendre à mieux dans cet univers où Solidarité n’est qu’un mot ? Lire cet article sur le blog Art debout [+], je ne peux pas dire mieux à l’heure actuelle de ma pensée du jour.

Bref je ne continuerai pas, pas plus que la semaine précédente, à vous expliquer mon extrême administration pour le Bauhaus, et vous conter ce que « Das Endziel aller bildnerischen Tätigkeit ist der Bau! » veut dire pour moi… Promis je le ferai très bientôt, encore une promesse qui s’ajoute à d’autres, oui je sais, c’est mon côté méridional hâbleur, entre sardine qui bouche le port de la cité phocéenne et la fanfaronnade gasconne.

Je vous laisse faire une opinion de vous même encore une fois sur tout ce que je n’ai pas dit et écrit, car une bonne bolognaise m’attend !
Je vous souhaite une belle semaine à venir et vous dis : à lundi prochain.

Carnet d'Archiane extrait - Aiga la cartographie sensible de l'eau - Photo de dessin de Philippe Pitet
Photo : Extrait du Carnet d’Archiane – « Aiga la cartographie sensible de l’eau » – Livre d’artiste…

La suite la semaine prochaine pour une nouvelle « Chronique du lundi »…

PhP

Voir les autres chroniques du lundi

Tagué :,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement 17.05.2021 – Chronique du lundi à Philippe Pitet.

Méta